Histoire


Construit à la fourche de la rivière Assiniboine et de la rivière Rouge en 1810, le Fort Gibraltar était un poste de traite de fourrure, mais plus spécifiquement un entrepôt de pemmican de la Compagnie du Nord-Ouest. Le fort actuel fut rebâti à Saint-Boniface sur la rive est de la rivière Rouge en 1978 par le Festival du Voyageur Inc.


Le fort était important politiquement, géographiquement et économiquement et a joué un rôle important dans le conflit entre la Compagnie du Nord-Ouest(CNO) et la Compagnie de la Baie d’Hudson; sa localisation (à la fourche de deux rivières) permettait à la CNO de savoir exactement qui traversait la région et quand; et le contrôle de la région permettait de contrôler le pemmican puisque les Métis de la région chassaient le bison et fabriquaient le pemmican qui était la source de nutrition la plus importante pour les voyageurs en canot.

À deux reprises, la Compagnie de la Baie d’Hudson a pris contrôle du Fort Gibraltar. Peu de temps après la deuxième des prises de contrôle, en 1816, le fort fut démoli et les poutres de la palissade ont été dirigées sur la rivière et utilisées pour renforcer le Fort Douglas. Le Fort Gibraltar a ensuite été rebâti non loin de son emplacement original (au coin actuel de la rue
Main et Broadway) et utilisé en tant que poste de traite par la Compagnie du Nord-Ouest jusqu’au moment de l’amalgamation avec la Compagnie de la Baie d’Hudson, le 26 mars 1821.

C’est à ce moment-là que Nicholas Garry quitta Londres pour se rendre à la rivière Rouge. Garry devait bientôt être nommé gouverneur adjoint de la Compagnie de la Baie d’Hudson et c’est en son honneur que George Simpson changea le nom du « Fort Gibraltar » pour celui de « Fort Garry », en 1822.
En 1835, la Compagnie de la Baie d’Hudson a entreprit la construction du nouveau Fort Garry. Le vieux fort fut utilisé à des fins diverses, jusqu’en 1852, date à laquelle une inondation emporta ses vestiges. Le Fort Gibraltar d’aujourd’hui comprend une forge, une cabane des engagés, deux tours, un poste de traite, un atelier, un entrepôt de pemmican et la Maison du Bourgeois.

L’objectif du Fort Gibraltar est de refléter les éléments clés de la vie francophone à la colonie de la Rivière-Rouge de 1815 à 1821 et de promouvoir les importantes contributions historiques des Métis, des colons écossais, des peuples des Premières nations, des explorateurs et des voyageurs.

La Renaissance

Saint-Boniface – parfois appelé le Quartier français de Winnipeg – possède la plus large concentration de francophones à l’ouest du Québec. Cette communauté célèbre la « joie de vivre » à l’année longue, mais surtout au mois de février lors du Festival du Voyageur, la plus grande célébration hivernale de l’Ouest canadien. Une de ses attractions est le Fort Gibraltar.

Dates Marquantes

  • 1809

    La Compagnie du Nord-Ouest érige Fort Gibraltar

  • 1816

    Fort Gibraltar est capturé puis détruit par la colonie de Selkirk

  • 1817

    Fort Gibraltar est reconstruit par la Compagnie du Nord-Ouest

  • 1821

    La Compagnie du Nord-Ouest fusionne avec la Compagnie de la Baie d’Hudson – Fort Gibraltar continue ses opérations sous l’étendard de la CBH

  • 1822

    Fort Gibraltar est renommé Fort Garry

  • 1835

    Fort Garry est abandonné, mais ses entrepôts sont toujours utilisés

  • 1852

    Fort Garry est détruit lors d’une inondation de la rivière Rouge

  • 1978

    Fort Gibraltar est reconstruit par le Festival du Voyageur

Liens Historiques

Base de données des engagements des Voyageurs (Société historique de Saint-Boniface)

Heures du programme public

Contactez-Nous

Festival Du Voyageur
Adresse postale: 233 boulevard Provencher
Winnipeg, MB R2H 0G4
Tél: 204-237-7692 • Télec: 204-233-7576
Courriel: info@festivalvoyageur.mb.ca